Groupon est partout actuellement !

Après avoir refusé une offre de rachat de près de 5,3 milliards de dollars de la part de Google, Groupon a annoncé un tour de table de 950 millions de dollars !

C’est désormais d’introduction en bourse que l’on parle, le site serait valorisé à 15 milliards de dollars

Ce qu’on sait moins, c’est que le site alliant achat groupé et business local est déjà une affaire qui tourne : 4000 salariés, 50 millions de membres, un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars… Pas mal pour une boîte qui n’existait pas il y a trois ans !

Ce qui me fascine le plus avec Groupon, c’est la rapidité avec laquelle le service s’est fait une notoriété alors qu’il n’est apparu en France qu’en mai 2010 après le rachat de Citydeal.

Et pour ça, il n’y a grosso modo que deux solutions :

  • Le bouche à oreille
  • Le matraquage publicitaire

La première solution a fait le succès de Facebook, Groupon a clairement fait le choix de la seconde.

Il faut dire que les concurrents étaient nombreux et qu’il était urgent de recruter les utilisateurs en masse… avant les autres. La base de données d’utilisateurs étant l’actif le plus précieux pour un tel concept.

Et Groupon a fait très fort, je n’ai pas souvenir d’un site ayant une telle visibilité sur le web, Groupon est tout simplement présent partout, trustant de très nombreux espaces publicitaires via Google Adwords.

Un petit tour sur Semrush fait prendre conscience de la force de frappe de Groupon.

Les estimations de dépenses mensuelles de Groupon en Google Adwords pour la France sont astronomiques :

  • 1,5 millions de dollars
  • générant 2,6 millions de visites
  • des mots clés aussi divers que « voitures golf », « aquarium », « ameublement armoire », « playmobil », « disneyland », … qui ont tous une belle landing page dédiée.

Le trafic naturel est quand à lui estimé à 2 400 visiteurs mensuels…

Tout est donc en place pour que Groupon devienne un géant : un business model solide, une trésorerie permettant de racheter tout concurrent récalcitrant, des moyens publicitaires colossaux, …

Reste juste à savoir si le consommateur suivra, le premier contact avec Groupon étant souvent décevant, le bon plan promis par la publicité n’étant tout simplement pas disponible…

Qui a dit publicité mensongère ? 😉